Ecole Française de Spéléologie

Stage Initiateur / Perfectionnement / Découverte

Août 2010 - Montrond le Château (Doubs)

 

 

Journée du Vendredi 13 août

Cavité :Grotte des Chaillets                                           commune de : Cademène    

Participants : Isa et Rémy

Tout semblait bien préparé pour cette explo « spéciale sensations ». Il s’agissait de se baigner dans les voûtes mouillantes des Chaillets et de faire des photos dans la grande galerie...

Néoprènes bien ajustées, matériel bien emballé, du carbure, des piles... la totale !

Décollage vers onze heures, histoire de profiter du soleil matinal et de pique-niquer au bord du trou, et de la Loue.

Premier clignotant : à peine enjambé le barbelé : je marche dans une énorme bouse de vache (en sandales...). Bah, prenons les choses du bon côté ! Second clignotant : Isa balade le sac plastique du pique-nique à bout de bras ; ça se prend dans les ronces et se déchire dans les grandes longueurs : tout s’étale en vrac par terre... Bon on remet tout dans le kit...

Accès sur le sentier bien humide qui descend vers la Loue. Je marche devant sans faire vraiment attention car il n’y a rien à redouter ici. Perdu ! Un cri bizarre, je me retourne et aperçois juste un instant le corps d’Isa qui dévale à plat ventre la pente à droite. Vingt secondes au moins (et des longues !) pour contourner ce p... d’escarpement, et la retrouver prostrée dans les fougères, quinze mètres plus bas. Y a du sang, elle a de la terre plein la bouche, et du mal à respirer. Panique à bord... Propos incohérents de Isa « il faut retrouver mon chausson néoprène », et de moi « t’inquiète pas t’as rien » (j’en sais rien du tout). Au bout de quelques minutes le souffle revient, y a une vilaine plaie sous le genou, et plein de brûlures au torse, mais apparemment rien d’autre.

On va envisager de remonter ensemble. Je regarde la pente au dessus : c’est Verdun ! Tout son kit s’est vidé : de la bouffe, des sous-vêtements, du pq... et bien sûr des chaussons néoprènes ! De toutes façons, pas moyen de remonter par là, il faut contourner. Isa parvient à se lever, et à marcher.

Un quart d’heure après, on a franchi les 150 mètres jusqu’à la voiture.

Rencontre ensuite avec le troisième type : le docteur Prêtre (!) d’Epeugney, qui au lieu de passer à table aura passé une heure à faire de la couture à son officine... Merci à lui.

Au bilan : six points de suture sous le genou, des côtes fêlées, et une sortie qui n’a pas eu lieu (puisqu’on n’est pas entrés hein !). Moralité : à deux clignotants on arrête tout !

Et pour ceux qui ont suivi sur les causes d’accidents : on est dans la catégorie numéro 1 ! « glissade », et à l’extérieur s’il vous plait. En lieu où aucun des centaines de spéléos qui sont passés là n’aurait jamais pensé utile de s’encorder. De jour. Pas fatigué. Avec des chaussures bien crantées...

Alors... Vendredi 13 ? De quoi devenir superstitieux !

TPST (Temps Passé Sous Terre) : Peau d’balle !

Signé : Rémy

[Retour]

 

[Retour Sommaire EFS]