Ecole Française de Spéléologie - Stage Initiateur / Perfectionnement - Août 2003

Journée excursion

[ Retour ]

[ Page d'accueil ]

 

Il n'est pas très courant en stage de consacrer une journée à une "excursion karstique de surface". Pourtant cette semaine, le jeudi a été déclaré "journée à la carte". Certains stagiaires ont choisi de suivre la journée topo avec les initiateurs, d'autres ont fait une journée technique, et enfin d'autres ont été séduits par la suggestion d'une balade de surface pour étudier le réseau du Verneau.

Pas de bol au départ : il a plu pendant la nuit, et ce jeudi matin le ciel est brumeux (pour ne pas dire plus...). Qu'importe : départ immédiat.

La logique l'impose : on commence par des observations de l'amont du réseau. Baume des Crêtes d'abord (où certains descendront le lendemain). Site qui porte bien son nom puisqu'on a une vue sur l'ensemble du bassin d'alimentation, jusqu'à Montmahoux à 6 km de là.

Puis une visite au spectaculaire porche de la perte du Jérusalem. Ici il est facile d'expliquer le contact terrains marneux / calcaire, et d'évoquer l'évolution du relief en observant les différents niveaux de pertes dans la paroi rocheuse. Evidemment, pas une goutte d'eau ne s'écoule sous terre en ce moment...

Au milieu du réseau, la perte de la Vieille Folle constitue un site particulièrement favorable pour expliquer le creusement d'une galerie : joints de stratification et diaclase à l'origine de la perte sont parfaitement identifiables.

La montée au belvédère de Montmahoux permet d'une part d'avoir une vue d'ensemble du bassin d'alimentation vers l'amont, jusqu'à Déservillers, et d'autre part une vue plongeante sur Nans sous Sainte-Anne, 400m en contrebas où se situe la résurgence du Verneau. Les effets de la sécheresse sur la végétation sont de plus remarquables...

Descente au village, après un petit arrêt pour observer le porche (120 m de haut) de la grotte Sarrazine, et montée à la résurgence du Verneau. A tâtons, nous pourrons progresser assez loin tant le niveau du siphon est bas. Personne cependant n'éprouvera l'envie de choir dans la pente d'argile !

Pique-nique au gîte du Lison, et visite en touriste aux sources du même nom. Ici bien sûr le débit reste soutenu, le bassin d'alimentation est beaucoup plus vaste que celui du Verneau. Tout reste à découvrir...

Fin d'après-midi, on a fait le tour du réseau du Verneau.

Reste à observer les formes de détail du karst : lapiaz, dolines... Le sentier karstique de Merey sous Montrond est tout indiqué. Après la visite guidée (par le maître Benoît !) : "t'es cap ?" , "t'es pas cap !". De quoi ? d'enfiler le baudrier tout simplement, et descendre (remonter aussi d'ailleurs) les 27m plein pot du Puits Noir. Il ne sera pas dit qu'on n'aura pas fait de spéléo aujourd'hui !

 

[ Retour ]

[ Page d'accueil ]